Tenir un planning…. Grande question ?

image_pdfimage_print


Retard2

Nombre de projets font l’actualité dans la presse pour évoquer de grandes difficultés pour tenir les délais. Aujourd’hui, je n’aborderai pas les différentes techniques pour élaborer un planning. De nombreux ouvrages existent sur le sujet et sont bien documentés. (L’essentiel pour manager un projet collection Harvard Business Essentials). Je ne retiendrai qu’un point, c’est le fait de découper les problèmes, les jalonner. Il est impossible de suivre de manière macroscopique la construction d’une fusée sans descendre dans un découpage fin des tâches.

998523_17850186
 « Celui qui déplace la montagne, c’est celui qui commence à enlever les petites pierres. »

Confucius

 


Je voudrais m’attarder sur un point, c’est la fédération et l’adhésion de tous autour d’un planning. Aujourd’hui, de nombreux plannings sont décorrélés du terrain. Ils sont tenus par des Ingénieurs dans leur tour d’Ivoire.


Il me semble que l’un des points les plus importants, c’est que le planning soit en lien avec le terrain et que chaque personne ait connaissance de ses tâches, de l’estimation de la durée de la tâche, de l’estimation du reste-à-faire (en terme de charge) et la date de besoin de son client (interne ou externe). Il est anormal et cela me surprend que l’on puisse demander à une personne sur quoi elle travaille et ne pas savoir répondre sur son état d’avancement, son reste-à-faire et la date objectif. Je n’incrimine pas le subordonné, car dans ce cas, c’est plutôt le cadre qui responsable d’un manque de communication/d’échange avec ses équipes.


Un planning pour tenir se manage. Et il se manage en management des Hommes. Je ne sais pas si le management visuel est le bon outil, mais le fait est que chaque équipier, chaque technicien, chaque cadre devrait avoir un planning synthétique sur ses activités… à porter de ses yeux.


Un planning se construit. Mais il doit vivre également. Il ne faut pas espérer bâtir le planning une fois et penser que par magie il va se réaliser. Un planning selon la complexité des projets s’actualise régulièrement. Et l’actualisation doit être consolidée par l’ensemble des équipes. L’information doit être montante : Un cadre doit faire le tour de ses équipes et remonter les informations. Elle doit également être descendante pour tenir informé les équipes des objectifs. Et les challenger.

 

Auteur de l’article : Steeven Cadel

Laisser un commentaire