Comment apprendre de ses erreurs et innover ?

image_pdfimage_print

Diapositive2

Comment apprendre de ses erreurs et innover ? C’est Thomas Edison qui nous livre cette histoire dans son autobiographie, Mémoires et observations, de 1948.

Voici l’histoire de Thomas Edison.

En essayant de perfectionner un appareil quelconque, il m’arrive de me heurter brusquement à un mur de granit haut de cent pieds. Si, après avoir essayé une seconde, une troisième et une quatrième fois, je ne réussis pas à franchir ce mur, je me tourne vers un nouveau travail. Puis, un beau jour, peut-être des mois ou même des années plus tard, une découverte faite soit par quelqu’un d’autre, soit par moi-même, ou encore un événement survenu dans je ne sais quelle partie du monde me fournira le moyen d’escalader au moins partiellement l’obstacle.

Jamais, quelles que soient les circonstances, je ne me permets de perdre courage. À ce propos, je me souviens de l’épisode suivant : travaillant à la réalisation d’une invention déterminée, nous avions procédé à plusieurs milliers d’expériences sans parvenir à résoudre le problème ; le jour où l’ultime expérience se révéla comme un échec complet, un de mes assistants manifesta son découragement et son écœurement de voir que, malgré nos efforts acharnés, nous  « n’avions rien trouvé du tout ». Je lui affirmai joyeusement qu’au contraire, nous avions trouvé quelque chose. Car nous savions à présent avec une certitude absolue qu’il était impossible d’atteindre notre but de cette manière-là, et que nous allions être obligés d’essayer une méthode tout à fait différente.

Parfois, nous pouvons ainsi tirer de nos échecs des leçons précieuses, à condition d’avoir mis dans notre travail le maximum de nos forces intellectuelles, morales et physiques.

Thomas Edison

Ingenieurcadre.com

Auteur de l’article : Steeven Cadel

Laisser un commentaire